topblog Ivoire blogs

07/01/2011

la crise ivoirienne

Le code électoral regroupe les dispositions législatives et réglementaires relatives aux élections politiques, c'est-à-dire à l'élection des sénateurs, des députés, des conseillers régionaux, des conseillers généraux et des conseillers municipaux.
Le Conseil constitutionnel est un organisme créé par la Constitution qui a pour mission de contrôler la constitutionnalité des lois et des traités internationaux ainsi que la régularité des élections nationales (présidentielles, législatives et sénatoriales) et des référendums. En outre, il peut statuer sur la vacance ou l'empêchement du Président de la République .
A la suite du déclenchement du conflit armé en cote d’ivoire, les protagonistes ont été emmenés a signer un certain nombre d’accord parmi lequel celui de Pretoria qui a validé l’option du choix d’un certificateur. Celui-ci devrait se prononcer sur la régularité du scrutin après la CEI et le conseil constitutionnel. En un mot le dernier revenait au certificateur. C’est ce qui a été fait durant toutes les étapes du processus électoral.
ARTICLE 64 DU CODE ELECTORAL : « Dans le cas ou le conseil constitutionnel saisi par le candidat malheureux ,constate des irrégularités graves de nature a entacher la sincérité du scrutin et en affecter le résultat d’ensemble ,il prononce l’annulation de l’élection et le nouveau scrutin dont la date est fixée par décret en conseil des ministres sur proposition de la CEI a lieu au plus tard à compter de la date de la décision du conseil constitutionnel.
Au regard du code électoral, du conseil constitutionnel et les accords signés a Pretoria la code d’ivoire ne devrait connaitre aucune crise postélectorale si les acteurs avaient agit avec beaucoup de sincérité et de franchise en ne disant que le droit sans interprétation.
La LLMP avait constaté assez d’irrégularité dans le vote des zones CNO, la CEI a joué son rôle en proclamant les résultats même en retard comme certaines personnes l’ont fait remarqué quand bien même que cela n’obéit a aucun article ni du code électoral ni d’un autre texte ; le tour revenait au conseil constitutionnel en se prononçant sur la sincérité et la régularité du scrutin en se référant a l’article 64 du code électoral.
Le conseil avait le choix entre deux attitudes que lui dictait la loi : invalider le scrutin ou proclamer Alassane Ouattara vainqueur. Ce n’est que ces deux alternatives que la loi offrait au président du conseil constitutionnel pour mettre fin aux souffrances de la cote d’ivoire.
Maintenant d’où vient le fait que la cote d’ivoire aujourd’hui se déchire et est en proie a toutes sortes de difficultés consécutives au scrutin du 28 Novembre 2010 ? D’après les derniers chiffres possession des nations unies nous sommes à 210 morts gratuites aujourd’hui. Qu’ont-ils faits ces derniers pour mériter une telle exécution ?
Je me lève ici contre les pseudos intellectuels que nous avions adulés pour leur capacité a constituer pour nous la lampe qui devrait nous sortir de l’obscurité, éclairer notre chemin vers le développement, nous emmener a discuter d’égal a égal avec les blancs, a aider nos frères et enfants a renoncer a se jeter a la mer a la recherche d’un mieux être dans le lointain oui ces pseudos intellectuels qui passent le plus clair de leur temps a chanter les louanges de Gbagbo n’enseigner au peuple qu’une manière de penser a travers les ondes de la RTI, financer avec les fonds du contribuable, oui j’ai mal pour mon pays et plus encore pour Yao N’dré Moise, qui malheureusement manque d’honneur et de dignité pour continuer a se taire encore.
J’ai honte aujourd’hui pour ces intellectuels qui s’évertuent a longueur de journée de justifier le faux, de précipiter le navire ivoire dans le trou. Oui je comprends bien ces gens ou du moins je les comprends a ma manière, car ils ont accumulé suffisamment de butins de guerre pour enfin laisser la cote d’ivoire brulée.
« C’est une conspiration mondiale contre la cote d’ivoire, on n’aime pas la cote d’ivoire avec son ex président…. »oh !arrêter de nous servir ces discours haineux et nauséabonds.
Je m’étonne aujourd’hui de la campagne médiatique orchestrée par la RTI pour ne servir que du mensonge et de la haine au peuple au regard des invités qui se suivent sur le plateau, comment comprendre que parmi ces pseudos intellectuels on fasse une place de choix a des politiciens essuie glace de la trempe des Jean Jacques Bechio. A le voir entrain de s’exprimer on peut aisément lire la haine qui déborde de son visage, mais en fait qu’est-ce que la cote d’ivoire peut retenir d’une telle personne ? qu’a –t-il apporter a la cote d’ivoire durant son passage a la tête de la fonction si ce n’est s’egosiller a dire que c’est lui qui paie les fonctionnaires ?
Je demande une fois de plus aux intellectuels prédateurs qui gravitent autour de l’ex président de lui dire qu’il fait maintenant jour et que dieu donne le pouvoir a qui il veut et quand il veut. Plus il suivra ces prédateurs plus il fera de maux au peuple qu’il a tant aimé.
Que dieu sauve la cote d’ivoire et son président élu : Alassane Dramane Ouattara

18:20 Écrit par legourou | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.