topblog Ivoire blogs

23/01/2011

Grand rassemblement au Champroux


Effectivement comme convenu et répondant a l'appel de leur leader, les jeunes patriotes tôt ce diamche mation ont pris d'assaut le stade champroux pour dit-on rendre hommage aux fds pour la defense des instutions de la republique. c'est un stade rempli que nous avons constaté. mais en fait de quel coté se situe la republique?
Article 64 du code éectoral dit et je cite: lorsque le president du conseil constitutionnel constate des irrégularités de nature a entaché la sincérité du scrutin et a en en affecter le résultat final prononce l'annulation du resultat et une nouvelle date est fixée en accord avec la cne et le gouvernement dans les 45 jours qui suivent. Constitutionnellement le president du conseil ne disposait que de deux options a savoir la validation ou l'annulation pure et simple du scrutin mais une troisième option. oui acceptons un temps soit peu que Alassane et les rebelles aient bourré les urnes , mais que dit dans ce cas le droit ivoirien ? l'annulation pure et simple.
Ni la constitution moins encore le code électoral ne permet au président du conseil constitutionnel d'invalider une partie des resultats du scrutin. d'ou vient cette forfaiture? Que recherchait Yao N'dré cet emminent homme de droit?
Alors d'ou vient le fait que les espoirs des africains , ceux que nous appelons pompeusement intellectuels defilent sur les plateaux de la radio et de la télévision pour justifier ce coup d'état constitutionnel? la democratien est en danger en afrique avec le cas de la cote d'ivoire. L'assertion de l'ex-président de la france se justifie-t-elle ici lorsqu'il disait que l'afrique n'était encore prête pour la pratique de la democratie?
je considère cette mobilisation de Blé Goudé comme un soutien sans faille a Alassane ouattara le vainqueur du scrutin dans les urnes.
Que dieu sauve la cote d'ivoire avec ses filles et fils

16:43 Écrit par legourou | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.